Aides à l' Accession à la propriété et à l'investissement immobilier neuf et ancien

Les perspectives sur l'immobilier restent très encourageantes pour 2018

Accueil > Perspective de l'immobilier neuf et ancien en 2018

L'immobilier en 2018. Analyse conjoncturelle.

D’après de nombreux experts, l'année 2018 s'annonce comme la plus prometteuse dans l'immobilier.

Des éléments concrets et nouveaux  viendront  en 2018 rassurer les investisseurs qui doutaient en 2017 . Avec une politique particulièrement accommodante menée par la BCE (Banque centrale européenne) qui entend bien inciter les banques à ouvrir plus grandes les vannes du crédit, il n'en faut pas plus pour susciter un réel élan d'optimisme auprès des professionnels de l'immobilier précise Didier-Alexandre ROUTIER fondateur de la plateforme immobilière www.egi-patrimoine.fr.

 

Pourquoi l’année  2018 s’annonce  sous de meilleurs auspices ?

Avec une baisse des taux du crédit continue et unique depuis 45 ans  - Le Nouveau PTZ  - l'incertitude sur les marchés financiers - la baisse des rendements sur l’assurance vie et du livret A, la stabilisation des taux obligataires à bas niveau  devient un vrai casse-tête pour  les investisseurs qui cherchent du rendement pour leur épargne financière. En revanche, ces mêmes taux bas conjugués à la stabilité annoncée de la nouvelle loi de finance, pourrait bien faire de 2018 une très belle année pour l'investissement immobilier.

L’année 2018, s’annonce particulièrement attractive pour les emprunteurs.

Le crédit a le vent en poupe. En novembre 2015, le nombre de prêts accordés aux particuliers et primo accédant a augmenté de plus de  22 % sur un an. Toutes les conditions  se mettent en place, pour dynamiser cette reprise  de l’accession à la propriété: le  PTZ 2017 devrait à lui seul booster le marché du neuf et de l’ancien.  Le prêt à taux zéro (PTZ), réservé aux personnes devenant propriétaires de leur première résidence principale, fait peau neuve à partir du 1er janvier 2016. Il sera étendu à l’ancien avec travaux, qui doivent représenter 25 % du coût total de l’opération et les conditions financières seront assouplies. Par exemple, dans une grande ville de la zone A (Île de France…), un couple avec un enfant qui achète son premier logement,  a droit au PTZ si ses ressources ne dépassent pas 62 900 euros par an. Le prêt peut aller jusqu’à 102 000 euros remboursables sur une durée de 20 à 25 ans avec un différé d’amortissement de 5 à 15 ans.

La reprise s'installe dans le neuf.  Les ventes ont progressé de 18,9 %  selon une étude de l'Observatoire de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) publiée le 12 novembre 2015.  Sur les neuf premiers mois de cette année, 68.474 nouveaux logements ont trouvé preneurs, contre 53.192 sur la même période de 2014. Le dernier trimestre 2015 a  enregistré un regain d’activité  jamais vu depuis  les années 2005-2007  souligne Didier ROUTIER.  A cela nous pouvons encore compter  sur des prix de l’immobilier stables, dans l’ancien comme dans le neuf.

Succès incontestable mais fin de la loi Pinel programmée le 31.12.2018.

Les ventes aux particuliers sont dopées depuis un an par les investisseurs en défiscalisation Pinel.  Ces derniers sont à l'origine de 10.906 transactions au troisième trimestre 2015, soit 3.892 de plus qu'à la même période de 2014. Un rebond de 55,5 % !   Ce dispositif fiscal est jugé par les professionnels de l’immobilier plus souple, plus transparent  et plus rentable que son prédécesseur le dispositif Duflot.  La loi Pinel permet  notamment  la location aux parents et aux enfants.  Attention toutefois pour les indécis en 2017.  La loi Pinel  est  effective jusqu’au 31 décembre 2017. En effet  le dispositif Pinel 2018 n’est pas prévu dans les textes et risque bien de ne pas être reconduit  dans les mêmes conditions, même si une nouvelle loi devrait voir le jour avec les prochaines élections de 2017 pour soutenir le bâtiment qui en a bien besoin contrairement aux idées reçues…    Le pouvoir d’achat de l’investisseur  immobilier est  largement favorisé,  et l’utilisation de l’effet de levier du crédit est un facteur positif  pour les  jeunes ménages.

La reprise du marché immobilier semble donc  bien se confirmer.

La demande reste soutenue. Le premier semestre 2018 devrait être aussi dynamique que ces derniers mois», prévoit  Didier-alexandre Routier.  L’élargissement et l’assouplissement du prêt à taux zéro (PTZ) à partir du 1er janvier, devrait également permettre à davantage de jeunes et de ménages modestes de devenir propriétaires de leur premier logement neuf ou ancien (à rénover, les travaux devant au moins représenter 25 % de la valeur du bien). Pour autant, les prix ne devraient  pas vraiment flamber dans les mois à venir,  La hausse pourrait  être légèrement plus forte à Paris en raison des  stocks d’appartements à vendre qui ont fondu» d’après les estimations de certains notaires parisiens. Les programmes neufs restent recherchés en raison des nouvelles normes BBC "bâtiment basse consommation"

Immobilier loi Pinel

Pourquoi l'immobilier neuf à la côte ?

Investir dans le neuf permet de réaliser une économie importante avec des frais de notaire de 3 % à 4 % du prix d’achat contre 8 à 10% pour l’achat dans de l’ancien.

L’immobilier neuf permet de répondre également aux toutes nouvelles normes régissant les bâtiments basse consommation (BBC), dont on entend régulièrement parlé depuis quelques années. Aujourd’hui obligatoire dans toute nouvelle construction, ces normes obligent les promoteurs à prendre en compte le développement durable dans l’équation de leurs promotions immobilières.

Les programmes neufs ont cet avantage d’être au goût du jour tout en respectant l’environnement, par diverses solutions d’isolation, de surface vitrée d’ensoleillement, de matériel de chauffage performant HQE (haute qualité environnementale). Ce qui permet un confort accru pour ces futurs occupants, mais également des économies annuelles intéressantes. Certains programmes neufs sont même à la recherche d’optimisation pour fabriquer des habitations passives, extrêmement performantes et qui ne nécessitent quasiment aucun moyen de chauffage ou de climatisation. Les avantages écologiques sont évidents avec le neuf. nous avons à présent des bâtiments à énergie positive BEPOS. Ceci n’est possible qu’avec des logements neufs ou récents. Les biens anciens ne peuvent pas bénéficier d’autant d’avantages écologiques.

Par ailleurs, comparer à l'ancien, le neuf ne nécessite pas de budget de rénovation. On gagne donc sur les coûts d’entretien, et ce au minimum, sur les 10 premières années. Car en plus des honoraires du notaire qui sont réduits, on a aussi tout un panel de garanties et d’assurances. Les garanties existantes peuvent apporter un droit à réparation, allant jusqu’à dix ans après l’achèvement des travaux. Néanmoins, il faut tout inspecter, de la conformité aux plans jusqu’aux défauts visibles et les vices cachés : les étanchéités, l’équipement, les finitions…

Immobilier loi Pinel

Retour à la page précédente